I – Le traitement

C’est un traitement en 4 phases qui fait suite à une consultation initiale de diagnostic :

  1. contrôle de plaque
  2. thérapeutique initiale
  3. traitement complémentaire chirurgical
  4. maintenance

1. Le contrôle de plaque :

  • C’est une phase capitale du traitement.
  • En effet, les bactéries de la plaque dentaire sont responsables de la maladie parodontale. Il faut donc être très efficace lors du brossage pour éliminer un maximum de plaque dentaire.
  • Un enseignement à l’hygiène orale individualisé vous sera expliqué pour améliorer vos performances.

2. La thérapeutique initiale : débridement non chirurgical

  • Un contrôle de plaque efficace, un détartrage approfondi et une désinfection globale permettent d’améliorer l’état de la gencive en surface mais pas d’accéder sous la gencive.
  • Ce soin a pour but d’éliminer tartre, bactéries et toxines bactériennes situées sous la gencive.
  • Pour le confort de nos patients, nous réaliserons des anesthésies locales.
  • Les suites sont généralement simples, il est cependant possible de ressentir des hypersensibilités au chaud ou froid pendant quelques temps.

3. Le traitement complémentaire : débridement chirurgical

  • S’il existe des poches profondes ou des lésions peu accessibles, il est nécessaire de faire un traitement chirurgical qui consiste à écarter la gencive pour accéder au défaut.
  • Cette intervention est bien sûr réalisée sous anesthésie locale.
  • On peut associer la mise en place de biomatériau visant à combler, régénérer le défaut et à favoriser la cicatrisation.
  • En fin d’intervention, la gencive est replacée et maintenue par des sutures.
  • Les suites opératoires justifient la prise d’antalgiques.
  • On peut voir apparaître des récessions et hypersensibilités.
  • Un nouveau sondage sera réalisé lors de la séance de réévaluation, 3 mois après ce traitement.

4. La maintenance :

  • Les traitements permettent de stabiliser la majorité des parodontites.
  • Les séances de maintenance sont indispensables pour maintenir les résultats obtenus, pour éviter et diagnostiquer les récidives.
  • Leur fréquence est à déterminer en fonction de votre pathologie, de vos facteurs de risque, avec votre praticien.

II – Les conséquences d’un traitement parodontal

L’assainissement sous gingival et un brossage dentaire et inter-dentaire (avec fil et/ou brossettes) vont induire une réduction de la plaque bactérienne et une disparition de l’inflammation de la gencive. La gencive va donc désenfler et venir rejoindre le niveau osseux.

En cas de perte osseuse, les racines des dents peuvent être découvertes et les espaces interdentaires dénudés. On nomme cela une récession gingivale.

Les dents seront alors plus sensibles au froid durant les premières semaines suivant le traitement. Elles peuvent le rester de façon plus durable chez certains patients.

Il faut aussi réadapter le diamètre des brossettes qui peut être insuffisant.

Pour plus d’information sur notre traitement parodontal vous pouvez consulter notre fiche sur votre première consultation

A retenir

  • Le traitement parodontal se déroule en 4 phases : contrôle, thérapeutique initiale, traitement complémentaire, maintenance
  • Le traitement complémentaire n’est mis en place que s’il existe des poches profondes ou des lésions peu accessibles lors de la thérapeutique initiale
  • Les séances de maintenance sont indispensables pour maintenir les résultats obtenus, pour éviter et diagnostiquer les récidives.
  • Les dents seront plus sensibles au froid durant les premières semaines suivant le traitement
Retour vers les fiches interventions